# 225-4303-14JU05S  BACK  ARCHIVE
© Melik Ohanian
Yellow Memory (2014)
© Melik Ohanian
Yellow Memory (2014)
© Melik Ohanian
Shell (2014)
© Melik Ohanian
Shell (2014)
© Melik Ohanian
Shell (2014)
© Melik Ohanian
Yellow Memory (2014)

Stuttering

Centre d'Art Languedoc-Roussillon Sète  •  France [FR]

Le CRAC Languedoc-Roussillon consacre sa grande exposition d’été à l’artiste Melik Ohanian.

Intitulée Stuttering*, cette exposition déploie, dans l’intégralité des espaces, une série de nouvelles productions mises en relation avec des oeuvres existantes. Elle est à appréhender comme un agencement d’expériences, d’intuitions et répertorierait dans un même temps un ensemble de parcelles, une géographie, parfois mutique parfois animée, de la mémoire ou des mémoires de l’artiste tel un jeu de réminiscences. Melik Ohanian nous conduit ainsi dans un monde régi par la science, le politique, par des réalités historiques, ou par l’imaginaire collectif, qui à travers des dispositifs vibratoires entre-eux et sur eux-mêmes, seraient autant de pistes pour questionner ou évaluer notre rapport au monde.L’espace ou les temporalités entre les oeuvres, sont pour l’artiste des engrenages spiralés aussi importants que les oeuvres elles-mêmes. Par une poétique combinant intentions et regards, entre voir et montrer il ne s’agit pas de trancher mais plutôt de faire coexister pour que des affects surgissent. Melik Ohanian est né en 1969 et vit entre Paris et New York. Il fait partie d’une génération d’artistes qui instaurent leur pensée à travers multiples médias. C’est surtout autour du statut de l’image et du concept de temps que ses démarches déploient une riche panoplie d’objets visuels. Les sciences et la philosophie sont là en toile de fond pour aiguiser ses recherches et ses centres d’intérêt. Il a participé à de grandes manifestations internationales et exposé dans de nombreuses institutions prestigieuses, il est représenté par la Galerie Chantal Crousel Paris.
Exposé par le FRAC Languedoc Roussillon à ses débuts, il a été remarqué par Ami Barak qui est aujourd’hui invité par le CRAC à s’associer au commissariat du projet Stuttering et à sa diffusion.Le projet Stuttering est rendu possible grâce au soutien de la Galerie Chantal Crousel.

(*) En anglais : parler avec répétition involontaire de sons. C’est dans un esprit deleuzien que l’artiste a choisi ce titre «Ce n’est pas une structure signifiante, ni une organisation réfléchie, ni une inspiration spontanée ni une orchestration, ni une petite musique. C’est un agencement, un agencement d’énonciations».

Dossier de Presse
More Infos